Filter by

Category

Cas clinique :  Il s’agit d’un patient initialement traité en ambulatoire pour une dépression unipolaire à l’âge de 51 ans : une amélioration a été objectivé avec disparition des symptômes dépressifs. L’observance thérapeutique est interrompue par le patient en moins d’une année de traitement antidépresseur. Dans les années qui vont suivre, l’épouse est ses enfants vont le  décrire comme présentant des symptômes dépressifs à minima avec troubles du caractère. 11 ans après la première décompensation, il présente un état dépressif majeur sévère avec caractéristiques mélancoliques, la prescription en ambulatoire d’un d’antidépresseur inhibiteur de la recapture de la sérotonine en monothérapie s’avérant inefficace. L’hospitalisation est proposée (risque de passage à l’acte suicidaire). L’exploration paraclinique a objectivé un  lymphome non hodgkinien. Dans l’année qui suit, lors de sa mise en chimiothérapie, le patient a présenté une troisième décompensation dépressive sévère, refusant alors toute prise en charge thérapeutique. Deux années plus tard une rémission de sa pathologie somatique  a été observée et à distance de la mise sous chimiothérapie, le patient a présenté un accès hypomaniaque ayant nécessité une hospitalisation de courte durée.
Mots clés : lymphome non hodgkinien - trouble bipolaire - dépression unipolaire

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in