Filter by

Category

Introduction : En Tunisie, le vieillissement de la population comporte de nombreux enjeux, dus au bouleversement de la structure de la population et à l’allongement de la durée de vie. En 2014, la proportion des sujets âgés de plus de 65 ans représente 7,84% de la population. Un état des lieux  serait nécessaire afin d’identifier le degré de dépendance chez cette population afin d’adapter la prise en charge.
 
Objectif : Déterminer le profil de dépendance des sujets âgés de 65 et plus.
 
Patients et méthodes : il s’agit d’une étude transversale menée durant l’année 2014 au niveau des centres de soins de base de la région de Monastir. Nous avons inclus les sujets âgés de 65 ans et plus. Le recrutement des participants était aléatoire (choix de un patient sur trois à partir des registres d’inscription).Les caractéristiques sociodémographiques ont été recueillies à l’aide d’un questionnaire préétabli. L’évaluation de l’autonomie a été faite à l’aide de la grille AGGIR (Autonomie Gérontologique Groupes Iso-Ressources).
 
Résultats : nous avons colligé 190 cas. L’âge moyen était de 72,04± 6,26 ans. Notre échantillon était majoritairement de sexe féminin (62,6%), de niveau socioéconomique moyen (66,8%), analphabète (57,4%) et marié (61,1%). Le pourcentage de sujets âgés conservant leur autonomie était de 52,6% (les groupes iso-ressources GIR 5 et GIR 6 étaient de 7,9% et 44,7%). Une dépendance partielle a été notée chez 41,6% des participants (GIR 3 et GIR 4 représentaient  respectivement 3,2 et 38,4% des cas). Une dépendance totale a été retrouvée chez 5,8% des cas (appartenant tous au groupe iso-ressource GIR 2). Les patients appartenant au groupe iso-ressource GIR 5 étaient répartis en GIR 5A (20%), GIR 5B (53,3%) et GIR 5C (26,7%). Concernant les patients appartenant au groupe iso-ressource GIR 6, ils étaient répartis en 3 sous-groupes : GIR 6A (60%), GIR 6B (27%) et GIR 6C (13%).
 
Discussion et Conclusion : Notre étude dresse le profil d’autonomie des sujets âgés consultants dans les structures de soins de première ligne. Elle souligne la nécessité d’établir une stratégie nationale pour l’amélioration de la qualité de vie de nos ainés. Ceci à travers la mise en place de structures sanitaires et sociales adaptées en vue de conserver le plus possible leur autonomie.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in