Filter by

Category

Les gènes Foxp1 et Foxp2 sont exprimés chez l’Homme au niveau des régions cérébrales impliquées dans le développement du langage et de la parole.
La délétion touchant le gène Foxp1, localisé au niveau du bras long du chromosome 3, est rare. Elle survient classiquement de novo et associe un retard développemental global avec notamment une déficience intellectuelle, des difficultés de langage, de coordination motrice, un syndrome dysmorphique et parfois un trouble du spectre autistique.
Aucun cas retrouvant des hallucinations auditives n’a encore été décrit. En revanche, les symptômes hallucinatoires sont fréquemment retrouvés chez les patients avec mutation FoxP2 (Bowers et al, 2012).
Nous présentons le cas de Mme F, 37 ans, porteuse d’une délétion foxP1, hospitalisée pour prise en charge d’hallucinations auditives résistantes aux antipsychotiques, évoluant depuis plusieurs années.
Environ 25 à 30% des hallucinations auditives sont résistantes aux traitements antipsychotiques (Shergill et al, 1998). Parmi les autres possibilités de traitements des hallucinations auditives, la stimulation magnétique trans-crânienne répétée (rTMS) fait partie des stratégies de prise en charge chez les patients atteints de schizophrénie.
La stimulation est classiquement réalisée en région temporo-pariétal gauche à basse fréquence pendant 10 séances réparties sur deux semaines.
Cette patiente a bénéficié d’un traitement par 10 séances de rTMS sans système de neuronavigation. Pas d'efficacité  retrouvée cliniquement.
 

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in