Filter by

Category

Il n’existe pas de consensus sur la question de savoir s’il convient de placer les enfants en fratrie ou de les séparer. Certains auteurs soutiennent que la fratrie constituerait un support facilitant l’adaptation dans le nouvel environnement de l’enfant. Pour d’autres, la fratrie pourrait entraver la formation de nouveaux liens affectifs dans le milieu de substitution.
L’objectif de cette étude était de mettre en évidence d’éventuelles différences entre deux groupes d’enfants : 26 enfants placés en fratrie (Mâge =13.00) versus 16 enfants placés séparément (Mâge=14.40), selon 5 dimensions d’intérêt : représentations d’attachement à leurs parents biologiques (IPPAparents), représentations d’attachement aux professionnels (IPPAversion éducateurs) et à la structure accueillante (IPPAversion structure), régulation émotionnelle (DERS, STAI-C, CDI) et estime de soi (EES).
Les statistiques ont consisté en des comparaisons intergroupes (tests de Mann-Whitney).
Comparativement aux enfants placés seuls, les résultats ont mis en évidence que les enfants placés en fratrie régulaient mieux leurs émotions***, étaient moins déprimés**, moins anxieux (stai-T****, stai-E*) et avaient une meilleure estime d’eux-mêmes*. Par ailleurs, les enfants placés en fratrie avaient une vision plus positive des pratiques éducatives parentales : dans les dimensions soin (père***, mère*) et surprotection (mère***). Cependant, aucune différence n’a été observée quant aux représentations d’attachement aux parents biologiques, aux professionnels et à la structure accueillante.
Les résultats suggèrent un effet bénéfique du placement en fratrie sur la régulation émotionnelle et l’estime de soi. De plus, les enfants placés en fratrie présentent une vision plus positive des pratiques éducatives parentales. Cependant, compte tenu du passif de maltraitances subi par ces enfants, il convient de s’interroger sur le réel bénéfice que peut constituer une vision positive des parents biologiques. Il est possible que le placement en fratrie retarde le processus de remaniement psychique qui doit s’effectuer chez les enfants placés afin qu’ils aient une vision plus juste de leurs parents. Des études ultérieures sur ce point particulier mériteraient d’être menées.
* p≤0,05, ** p≤0,01, *** p≤0,005, **** p≤0,001
 

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in