Filter by

Category

Introduction : Les patients souffrant de schizophrénie présentent fréquemment des troubles attentionnels notamment visuels [1], ainsi que des troubles de l’initiative volontaire. Nous avons cherché si la potentialisation des épreuves de barrages par restriction des champs visuels droit puis gauche mettent en exergue  la composante trouble de l’initiative de l’exploration visuelle.

Méthode : trente et un patients souffrant de schizophrénie et dix-huit apparentés du premier degré ont réalisé un test de barrage dans trois situations différentes : avec oblitération de l’hémichamp droit ou de l'hémihamp gauche par un système de lunettes, et sans oblitération. La tâche consistait à barrer en 90 secondes les chiffres pairs parmi 126 chiffres répartis sur un page A4 en position horizontale.

Résultat : La restriction de l’hémichamp droit amène plus d’erreurs dans les deux populations, mais la restriction de l’hemichamp gauche n’amène plus d’erreurs que chez les patients, et ils différent significativement des apparentés sur ce point. Quelles que soient les conditions observées il n’y a pas de latéralisation de la réponse.

Conclusion : En créant une gène à l’exploration visuelle, les patients souffrant de schizophrénie diffèrent de sujets apparentés par un plus grand nombre d’omissions lorsque leur hémichamp gauche est oblitéré.

[1] Cavézian C, Rossetti Y, Danckert J, d'Amato T, Dalery J, Saoud M. Exaggerated leftward bias in the mental number line of patients with schizophrenia. Brain Cogn. 2007;63(1):85-90.

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in