Filter by

Category

Les dyskinésies sont associées à un mauvais pronostic de la schizophrénie. Elles sont très souvent résistantes aux thérapeutiques.
Certains cliniciens utilisent la clozapine chez des patients psychotiques, souffrants de dyskinésies tardives graves ou présentant une sensibilité particulière aux effets secondaires extrapyramidaux des antipsychotiques. Elle supprime les mouvements anormaux de la dyskinésie tardive comme le font les antipsychotiques traditionnels mais, contrairement à ces derniers, la clozapine peut constituer aussi un traitement de ce trouble moteur.
Dans cet article, on rapporte 8 cas cliniques de patients ayant été hospitalisés à l’hôpital psychiatrique Ar-Razi à Salé au Maroc, présentant des dyskinésies tardives sensiblement améliorés sous clozapine . L’AIMS, échelle des mouvements anormaux involontaires (abnormal unvoluntary movement scale)  a été choisie comme instrument de mesure des dyskinésies tardives.
L’objectif de cette étude est d’évaluer l’évolution des dyskinésies tardives sous clozapine et de déduire à partir de cette étude, le profil des patients présentant des dyskinésies tardives.

Mots-clés : clozapine – dyskinésie tardive- schizophrénie- traitement

Presentation comments

Be the first to comment this presentation

Back to main page in