Filtrer par

Catégorie

Contexte Le traitement photochimique (PCT) de concentrés de plaquettes avec amotosalen/UVA (INTERCEPTTM Blood System) remplace l’irradiation gamma (IRRG) dans des pays Européens depuis >10ans pour réduire le risque de maladie du greffon contre l’hôte liée à la  transfusion.
Objectif L'inactivation des cellules T par PCT et IRRG a été comparée à l'aide d'un dosage par dilution limite sensible (DDL).
Méthode Des cellules mononuclées de sang  périphérique  (CMN) ont été inoculées (106/ml) dans des unités de plasma et inactivées en utilisant soit PCT ou IRRG, soit laissées non traitées. Les cellules traitées par PCT ou IRRG ont été incubées (10 7/ml) pendant 14 jours avec des  CMN allo-stimulatrices  mélangées de 10 donneurs (5x106 traitées avec 7500 cGy) et des facteurs de croissance (PHA, IL-2). L'inactivation des cellules T par PCT (107 CMN/puits) a été comparée à celle par IRRG (105 ou 106 CMN/puits) et à un contrôle non traité. La prolifération a été évaluée par incorporation de 3H-thymidine (3H-Thy; 6,7 Ci/mmol) dans les CMN (score sous microscope). 12 puits ont été utilisés pour chaque dilution et le protocole a été effectué avec 6 réplicats.
Résultats Aucune croissance de cellules T pour les CMN inactivées par PCT n'a été détectée avec 107 cellulescultivées / puits. Cependant, l'incorporation de 3H-Thy au-dessus du seuil de détection  a été observée avec 106 CMN IRRG/puits. Aucune incorporation n'a été observée avec105 CMN IRRG/puits alors que 4/6 réplicats ont montré une prolifération avec 106 CMN IRRG/puits.
Conclusion L'inactivation des cellules T avec PCT (traitement amotosalen /UVA) est plus robuste (> 6,2 log10) qu'avec 2500 cGy IRRG (> 4,2log10 - <5,2 log10).

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in