Filtrer par

Catégorie

Les lésions de stockage des concentrés plaquettaires (CP) sont décrites par des changements structurels et biochimiques des plaquettes au cours de la chaîne de préparation jusqu’à la délivrance des CP. Ces lésions de stockage dépendent des méthodes de production, des solutions additives, éventuellement de la méthode d'inactivation des agents pathogènes, de l’éventuelle irradiation ainsi que la durée de stockage.
Cette étude s’intéresse à la concentration de sCD40L et sCD62P, deux marqueurs inflammatoires plaquettaires, contenue dans les concentrés de plaquettes d'aphérèse (CPA) et les mélanges de concentrés plaquettaires obtenus à partir de Buffy-Coat de 5 dons de sang total (MCP). Les CPA et MCP sont conservés en suspension dans du plasma (35%) ainsi que dans une solution additive de conservation (65%). Deux solutions de conservation sont comparées, Intersol™ et SSP. Près de 9 000 échantillons ont été étudiés, selon le processus de préparation, les données de la QBD dont la durée de stockage. Les facteurs solubles ont été quantifiés dans les surnageants plaquettaires, en utilisant la technique Luminex®.
Les CPA semblent plus activés que les MCP à la fin du processus de préparation, c'est-à-dire avant le stockage. Cependant, les facteurs solubles proinflammatoires contenus dans les MCP sont plus élevés au cours du stockage que pour les CPA. Dans les CPA, la concentration de sCD62P est plus régulière avec Intersol™ qu'avec SSP, et inversement pour sCD40L.
Les données soulignent l'importance du traitement et du stockage des CP. Dans quelle mesure ces paramètres peuvent affecter l’état du patient, cela reste à évaluer dans des études cliniques ?

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in