Filtrer par

Catégorie

Le sang périphérique non mobilisé (SP-NM) contient les cellules souches hématopoïétiques (CSH) capables de reconstitution hématopoïétique à court et long terme. Cette capacité est augmentée après expansion ex vivo. Une expansion ex vivo pourrait compenser le faible nombre initial de CSH recueillies par cytaphérèse sans mobilisation par des facteurs de croissance.
Nous avons analysé l'expression de marqueurs membranaires connus pour participer à l'adhésion cellulaire et à l'adressage des CSH, et de marqueurs permettant leur enrichissement. Les cellules CD34+ sont isolées à partir de filtres de déleucocytation et analysées pour leur expression en CD34, CD133, CD90, CD45A, CD26 et CD9. Les cellules CD34+ ont été triées et séparées sur la base de leur expression du CXCR4 (neg/low/bright) et du CD133 (neg/pos). L'activité CSH a été déterminée par des essais in vivo de greffe à des souris immuno-déficientes (NSG), dans des protocoles de reconstitution hématopoïétique à court et à long terme.
Dans la population de CD34+ isolée du SP-NM, les cellules capables de greffe appartiennent à la fraction CD133+ et sont réparties dans les populations CXCR4neg et CXCR4low. Après expansion ex vivo, seule la fraction CD133+CXCR4low est capable de reconstitution hématopoïétique à court et à long terme. L'absence de capacité de greffe de la population CXCR4bright est probablement due à son expression exclusive de CD26.
Ce sont les premiers résultats de caractérisation phénotypique des CSH de SP-NM présentant des capacités de reconstitution hématopoïétique à court et à long terme. Ils permettent de concevoir le développement de stratégies d'expansion préalable à la transplantation.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in