Filtrer par

Catégorie

L’entretien médical pré-don a pour but de réduire les incidents et accidents transfusionnels. Le diagnostic de l’anémie par le dosage de l’hémoglobine (Hb) est un des paramètres importants de la sécurité transfusionnelle, et un critère essentiel d’exclusion au don de sang. Le prélèvement chez un donneur anémié n’apporte pas  au receveur le bénéfice escompté et en plus l’expose à des complications. 
Une étude transversale s’est déroulée de novembre 2012 à février 2013  au CNTS  de Bamako. Le dosage de l’Hb pré-don a été réalisé par l’analyseur HEMOCUE à travers un prélèvement sanguin capillaire. Les données ont été analysées sur SPSS 19.0, et le test de khi carré (χ2) a été utilisé pour comparer les proportions avec un seuil de significativité à 0,05.
 Au  total 2097 donneurs de sang étaient inclus,  le sexe ratio était de 8,3 en faveur des hommes, l’âge moyen était de 30,6 ± 8,8 ans avec des extrêmes variant de[18-60]. De ce total, 25,8% des donneurs ont été ajournés sur la base des résultats des examens biologiques (VIH, VHB, VHC, VDRL et Hb), et 39,9% des ajournements au don avaient un taux d’Hb bas. La prévalence globale de l’anémie était de 10,3% chez les donneurs. Le taux d’Hb moyen était de 14,08  g/dl. ± 1,74  avec des extrêmes de 6,5 et 18,4 g/dl. Cette prévalence était de 16,1% chez les femmes, 14,7%chez  les donneurs âgés de plus de 45 ans et de  12,5% chez  les donneurs bénévoles dont les plus touchés ont plus de 40 dons  (p<0,0001).
La sélection médicale des donneurs  peut être mieux améliorée en faisant le dosage pré-don de l’Hb.  Ce dosage permet d’assurer une bonne  qualité des produits sanguins capables de corriger une anémie et garantir la sécurité transfusionnelle. 

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in