Filtrer par

Catégorie

Les antigènes de groupes sanguins sont d'un intérêt clinique majeur en médecine transfusionnelle et obstétricale. Le présent travail vise à mettre au point un protocole de génotypage simultané, rapide et de faible coût, pour typer les allèles KEL*1, KEL*2, JK*1, JK*2, RH*2, RH*3, RH*4 et RH*5.
L’étude a porté sur 176 donneurs de sang Tunisiens sains et non apparentés. La technique de génotypage choisie a été la PCR-ASP. Les amorces spécifiques ont été sélectionnées grâce à l’utilisation d’une approche «In Silico». L’analyse statistique des résultats a été réalisée à l’aide du logiciel Haploview.
La mise au point technique, réalisée grâce à des échantillons phénotypés, nous a permis d’optimiser un protocole de génotypage simultané des allèles cibles. L’analyse statistique des résultats a montré la dominance des variants alléliques KEL*2 (0,960) et JK*1 (0.610) codants les antigènes KEL2 et JK1, respectivement, des systèmes Kell et Kidd. Quant au gène RHCE, l’étude a révélé une distribution inégale des différentes formes alléliques RH avec dominance des deux variants RH*4 (0,560) et RH*5 (0,880) codants respectivement les antigènes RH4 et RH5. L’analyse haplotypique menée sur les deux loci RH*2/RH*4 et RH*3/RH*5 a montré l’existence de quatre combinaisons possibles (D’= 0,91) avec dominance de la combinaison allélique RH*4-RH*5 (0.492).
Le présent protocole mérite d’être amélioré et enrichie avec d'autres allèles afin de standardiser une plaque de génotypage prête à l’emploi dédiée aux groupes sanguins les plus immunogènes. Les résultats de la présente étude viennent confirmer ceux rapportés auparavant quant à l’origine mixte de la population Tunisienne.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in