Filtrer par

Catégorie

Contexte  Alors que les règles relatives aux conditions de réalisation des 2 déterminations de GS sont connues, elles ne sont pas toujours respectées. Cette étude vise à mieux comprendre l’intention des soignants d’appliquer les règles et d’examiner, dans le cadre de la Théorie du Comportement Planifié (TCP, Ajzen), les freins et éléments facilitateurs pour respecter les BP.
Méthode Un questionnaire a été adressé aux hémovigilants de 12 ES et diffusé aux IDE et aux sages-femmes. Il mesurait les attitudes, les pressions des collègues/médecins/institutions et les facteurs facilitant ou freinant l’intention d’appliquer les règles.L’analyse a été réalisée avec le logiciel SPSS.
Résultats 2604 soignants ont répondu (19% de retour). 56% déclarent respecter les règles et 24% ne les respecteraient jamais ou occasionnellement. Les analyses de régression montrent que les facteurs formation, ancienneté et fréquence des prélèvements n’expliquent que très faiblement l’intention comportementale. L’attitude des soignants (utilité et valeur perçue du comportement) et la pression des collègues sont des prédicteurs majeurs. Les habitudes/convictions, le manque de temps, la pression des institutions constituent des freins, mais dans une moindre mesure.
Discussion – Conclusion Ces résultats confirment la TCP montrant que l’intention d’appliquer les règles est liée à l’attitude et à la norme sociale. Ce constat peut inciter à développer un réseau de référents dans chaque unité, renforcer les actions de sensibilisation sur l’utilité des règles et l’organisation des prélèvements.
 
Ajzen I. The theory of planned behaviour. Organizational behaviour and human decision processes. 1991;50:179-211

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in