Filtrer par

Catégorie

Une patiente de 31 ans consulte le 31/01/17 (J0) pour une IVG par curetage prévue initialement à J8. Elle est connue de 2015 avec un anti-MNS5 et un génotype érythrocytaire exceptionnel : S-s-U- « Dantu », Js(a+b-), Fy(a-b-), Jk(a-b+), confirmé par le CNRGS.

J1: contact du prescripteur qui décide de reporter le bloc à J18 pour avoir à disposition des CGR les plus phéno-compatibles possibles.

Demande faite au CNRGS et au stock régional pour obtenir la liste des donneurs U- :

- National: 0 Jsb-, 5 U- Fya-b- Jka-

- Régional: 0 Jsb-, 7 U- mais tous Jka+

J2: convocation des donneurs nationaux : 1 réponse (2 non joignables, 2 non éligibles)

J3: convocation des 2 donneurs régionaux Jka+b+: 1 réponse mais infection pulmonaire récente. Décision de réaliser un test de détection bactérienne après avis du LCQ et du prélèvement.

J4: convocation de la patiente pour un prélèvement autologue et sensibilisation au don. 

J7: contact auprès de la BNSPR (rappel de ne pas intégrer les CGR en base régionale).

J8: acheminement du CGR en provenance d’IDF sur le site de délivrance.

J9: prélèvement autologue impossible.

J15: acheminement du CGR régional avec dérogation (test LCQ conforme) sur le site de délivrance.

J18: bloc avec 2 CGR à disposition. Pas de saignement.

J21: envoi des CGR pour congélation à la BNSPR.

Conclusion Ce cas illustre l’efficacité du travail collaboratif impliquant les personnels des différents processus de l’EFS (laboratoire, délivrance, stock, prélèvement, LCQ), le CNRGS, la BNSPR et les gynécologues dans la prise en charge de dossiers IH/DEL complexes.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in