Filtrer par

Catégorie

Les solutions de conservation (SC) des panels de dépistage et d'identification des agglutinines irrégulières contiennent des antibiotiques (ATB). Des anticorps anti-ATB présents dans le plasma du patient peuvent parfois interférer avec le résultat de la RAI.
Nous rapportons le cas d'un patient de 51 ans hospitalisé pour chirurgie d'une hernie discale. On ne lui prescrit pas d'ATB. Il a été transfusé en 1983 après un AVP.
Bilan IH Préopératoire Groupe O - ccee K-. Dépistage RAI positif.
A l'identification, pan-agglutination d'intensité 3+ en support filtration Biovue (TIA IgG/C3d) sur panels UPR (SC Chromasol), CNRGS (SC Alsever) et BIORAD (SC Tampon Liss/ATB). La RAI en technique papaïne (panel UPR) est positive.
Les témoins autologues sont négatifs. Le test direct à l'antiglobuline est négatif.
On suspecte un Ac dirigé contre un Ag de grande fréquence et on lance les explorations en conséquence (phénotype super étendu, auto et allo-adsorption, RAI sur panel d'hématies trypsinées).
De manière surprenante, les test réalisés en vue de sélectionner les hématies adsorbantes (hématies lavées) sont négatifs. Les EDCL réalisées sur plusieurs CGR sont aussi négatives.
On envisage alors l'hypothèse d'une interférence entre le plasma du patient et les SC des panels.
Le résultat de la RAI sur panel lavé est négatif.
Conclusion Des cas d'interférence entre RAI et Ac dirigés contre des ATB ont déjà été décrits. Dans le cas présent, il n'y a pas de prescription d'ATB ou molécules apparentées (ex:sulfamides) et les ATB des SC sont, à notre connaissance, différents. Sans échantillon complémentaire, l'Ac responsable de l'interférence n'a pas pu être identifié.
 

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in