Filtrer par

Catégorie

Objectif Explorer la réserve du fer chez les donneurs de sang du CNTS d’Abidjan.
Méthodologie Cette étude transversale a visée descriptive  s’est déroulée du 1er Aout au 30 septembre 2015, au Centre National de Transfusion Sanguine d’Abidjan (CNTS). Elle a concerné les donneurs de sang bénévoles aptes au dons de sang et qui avaient un taux d’hémoglobine supérieur à 11 g/L. Nous avons recueilli le consentement desdonneurs avant de les prélever pour le dosage du fer sérique, de la ferritine et la réalisation de l’hémogramme ont été réalisés.
Résultats  Au total 137 donneurs ont été inclus. Les hommes  prédominaient (85,4%). La tranche d’âge de 30-45 ans était la plus représentée (51,1%).Nous avons observé  que 13 donneurs (9,5%) ayant une hémoglobine capillaire ≥11g/dl, avaient un taux d’hémoglobine < 11g/dl avec la méthode automatique. La prévalence de la carence martiale était de 20,4%. La carence en fer augmentait de manière significative avec le nombre de dons de sang (p<0,00001).
Conclusion La carence martiale augmente avec la fréquence des dons de manière significative. Il serait nécessaire d’introduire dans le suivi biologique du donneur de sang le dosage de la ferritine et la réalisation de l’hémogramme à intervalle défini. Un ajustement de la fréquence des dons, ou une supplémentation en fer du donneur pourra se décider au niveau de la consultation pré don.
Mots clés Ferritine, donneur de sang régulier, carence martiale

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in