Filtrer par

Catégorie

La doctrine militaire française a toujours promu une prise en charge médicale précoce des blessés hémorragiques de l’avant. Cette attitude est confortée par les études sur le taux de survie des traumatisés hémorragiques graves. Les acteurs de cette médecine de l’avant sont des médecins et infirmiers ayant suivi une formation initiale généraliste de type « civil », complétée par des enseignements spécifiques délivrés par l’Ecole du Val de Grâce en partenariat avec différents spécialistes tels que les praticiens référents du Centre de Transfusion Sanguine des Armées (CTSA). L’objectif prioritaire est de transfuser dans des conditions de sécurité optimale grâce à des techniques ou produits adaptés aux conditions d’exception, quand le pronostic vital dépend de la précocité de la prise en charge transfusionnelle. La formation spécifique à la transfusion en situation d’exception est théorique et pratique, dispensée à plusieurs étapes de la carrière des médecins et infirmiers d’unité : de manière systématique au cours de l’internat, avant projection pour les personnels désignés ou encore à la demande d’unités régulièrement projetées (Forces spéciales, Forces sous-marine, Unité d’intervention de la Sécurité Civile, etc.). En parallèle, le CTSA assure un conseil transfusionnel spécifique 24 heures sur 24 et met à disposition, sur son site internet militaire, les fiches techniques relatives à la transfusion de plasma lyophilisé (PLYO) et de sang total, ainsi qu’une e-formation interactive. Enfin, l’analyse des comptes rendus de fin de mission et des dossiers transfusionnels permet d’adapter la formation et les produits aux nouvelles exigences.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in