Filtrer par

Catégorie

L'infection bactérienne transmise par transfusion est une complication rare mais grave de la transfusion. Nous rapportons le cas d'une patiente de 60 ans, à J40 d'une allogreffe de cellules souches hématopoïétiques périphériques d'un donneur intrafamilial haplo-identique pour une leucémie aiguë myéloblastique, après conditionnement non-myéloablatif précédé d'échanges plasmatiques et de perfusions de Rituximab du fait d'une poly-allo-immunisation anti-HLA de spectre large. Sortie d'aplasie à J16, la patiente a une prophylaxie orale anti-infectieuse par Oracilline, Vancomycine, Fluconazole, Valaciclovir, Bactrim forte. Le 15/04/2017, la patiente reçoit sur voie veineuse centrale, un mélange de concentrés plaquettaires standard (MCPS) Intersol, isogroupe, déleucocyté, irradié, du fait d'une thrombopénie à 35 G/L et d'une cystite hémorragique post-greffe. Trente-cinq minutes après le début de la transfusion, apparaissent des frissons, une hyperthermie, des troubles digestifs, une hypotension artérielle puis un choc septique motivant le transfert en réanimation. Les examens bactériologiques isolent un Citrobacter koseri dans les hémocultures de la patiente, la poche de MCPS et son segment de tubulure conservé à l'EFS après délivrance. Le MCPS a été préparé le 14/04/2017, 26 heures avant l'incident, à partir des couches leucoplaquettaires de 5 dons de sang total prélévés le 13/04/2017 entre 52 et 55 heures avant l'incident. L'enquête dont les résultats sont résumés dans le tableau 1, révèle la présence d'un Citrobacter koseri dans un prélèvement cutané au niveau de l'aisselle droite du donneur n°4 atteint de folliculite chronique. La comparaison des souches est en cours.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in