Filtrer par

Catégorie

Introduction Nous avons effectué en 2016 une analyse des causes de destruction des PSL. L’objectif de cette étude multicentrique était d’évaluer, cinq ans après un premier travail, l’impact des mesures prises dans les établissements de santé sur la maîtrise de l’utilisation des PSL.

Méthodes L’analyse a porté de façon prospective durant l’année 2016. Une grille pré-établie a été mise à disposition des 15 ES qui ont participé. Pour chaque PSL détruit ont été relevés les éléments suivants : le type de PSL, le service transfuseur, le lieu de destruction, la cause de destruction analysée avec précision, puis classée par l’hémovigilant en évitable ou non évitable.

Résultats 3058 PSL ont été détruits, soit en moyenne 0,90% des PSL délivrés. (0,19-1,80). L’analyse a porté sur 2576 PSL. 67% (1725) ont été délivrés dans un contexte de chirurgie, réanimation ou urgence. Les principales causes sont liées à une prescription en excès quelle qu’en soit la raison, ou à l’évolution clinique du patient (décès, aggravation, stabilisation). Dans 36% des cas la cause a été jugée évitable.

Discussion- Conclusion L’étude met en évidence une amélioration du taux de destruction par rapport à 2011 (0,90 vs 1,20%). L’analyse approfondie des causes permettra de trouver de nouveaux axes d’amélioration, notamment en ce qui concerne les causes évitables.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in