Filtrer par

Catégorie

L’automate PK7300 permet la réalisation du phénotypage en masse des antigènes de groupes sanguins les plus courants. Cependant, il n’existe pas de réactifs compatibles avec cet équipement permettant l’identification de certaines spécificités tels que les antigènes RH8 et KEL3. La présence de ces antigènes est en effet requise pour la constitution des trousses de panels de dépistage et d’identification des anticorps anti-érythrocytaires.
Le LNPRM a mis au point des formulations adaptées pour cet automate à partir des anticorps monoclonaux  IgM issus des clones P3P276R3 anti-RH8 et SpA294LFj4 anti-KEL3. Ces clones ont été sélectionnés pour permettre une détection rapide  et simple d'utilisation en un temps des antigènes de surface.
Des études cliniques ont été réalisées pour valider ces deux réactifs sur près de 1000 échantillons de sang issus de dons bénévoles. Les résultats sont synthétisés dans le tableau ci-après.
Sur la cohorte étudiée, aucune discordance n’a été observée entre les réactifs développés pour l’automate PK3700 et les réactifs de référence marqués CE. Pour l’antigène RH8, la fréquence observé (2%) est en parfaite adéquation avec celle établie dans la population caucasienne. Aucun prélèvement KEL3 homozygote n’a pu être identifié. Cependant, les populations hétérozygotes sont parfaitement détectées avec l’anticorps SpA294LFj4. Par ailleurs, on observe que la fréquence de l’antigène KEL3 observée lors de cette étude est deux fois plus élevée pour la population analysée que celle généralement constatée .
En conclusion, les réactifs formulés sur la base des AcM humains IgM P3P276R3 et SpA294LFj4 permettent l’identification en masse des phénotypes RH8 et KEL3 des donneurs.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in