Filtrer par

Catégorie

Introduction La prise en charge de certaines hémoglobinopathies, notamment la drépanocytose repose essentiellement sur la transfusion sanguine. Cependant cette thérapeutique transfusionnelle est associée à des complications immunologiques dont l’allo-immunisation (AI), qui peut également survenir en cas de grossesse phéno-incompatible. L’objectif de l'étude était d’évaluer l’impact de la transfusion et de la grossesse sur l’incidence de l’AI chez les patientes gravides atteintes d’hémoglobinopathies au CNTS d’Abidjan CI.
Méthodologie Elle a concerné les patientes atteintes d’hémoglobinopathies majeures prises en charge dans l’unité de thérapeutique transfusionnelle. Nous avons inclus 18 femmes gravides et 52 femmes non gravides.
Le dépistage et l’identification d’Ac irréguliers ont été réalisés à l’aide des cartes Gel et des hématies tests de GRIFOLS. Les analyses statistiques ont été effectuées à l’aide du logiciel EPI INFO 6.04.
Résultats Au terme de notre étude, il ressort que la prévalence de l’AI chez les patientes atteintes d’hémoglobinopathies est de 15,7%. L’identification a révélé que les Ac dirigés contre les Ag du système Rhésus étaient  en cause (77,8% des cas), avec une prédominance d’immunisation par les Ag E et C. Aussi la polytransfusion et la multigestité représentaient des facteurs de risque certains de survenue d’AI chez les patientes hémoglobinopathes.
Conclusion Cette étude confirme l’intérêt de transfuser systématiquement les patients atteints d’hémoglobinopathies majeures  avec des CGR Rhésus et Kell compatibles afin de réduire le risque d’AI.
Mots clés Allo-immunisation-Hémoglobinopathies-Grossesse-Polytransfusion-Multigestité
 
 

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in