Filtrer par

Catégorie

Introduction Le système HLA est le système génétique le plus polymorphe chez l’homme, son importance a été d’abord démontrée en histocompatibilité. Ensuite il s’est très vite révélé précieux pour l’étude des populations.
Objectifs Déterminer les fréquences allèliques des antigènes HLA classe I et II dans une population de donneurs de sang de la wilaya d’Annaba (Algérie). Déterminer le degré du polymorphisme de notre population étudiée par rapport à d’autres études nationales et Maghrébines.
Matériel et Méthodes Il s’agit d’une étude descriptive prospective, de novembre 2014 jusqu’à mai 2016, réalisée au sein du service d’Hémobiologie-Transfusion Sanguine CHU Annaba. Elle consiste à déterminer les fréquences allèliques du système HLA classe I et II d’une population de 63 donneurs de sang par PCR SSP, et les comparer avec d’autres études Algériennes et Maghrébines (détermination du « Khi2 » et « p » par les logiciels COMPARE 2 et SPSS V.20).
Résultats et Discussion Notre population était jeune avec 92,06%<40 ans, le sexe ratio H/F = 0.61, les allèles les plus fréquents sont : HLA-A*01 (20.64%), A*02 (17.47%), B*07 (13.49%), B*08 (10,32%), DRB1*03 (19,84%), DRB1*11 (15.87%) et HLA DQB1*03 (26.98%). Des différences de fréquences significatives (p<0.05) ont été observées même pour les locus les moins polymorphes (DRB1 et DQB1), avec les études de : Amroun H, (population Algérienne), Hajjej A, (population sud Tunisienne), et Brick C (population Marocaine), cette distribution inégale des allèles HLA démontre la diversité génétique de ces populations.
Conclusion Le système HLA est un outil génétique important pour les études anthropologiques.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in