Filtrer par

Catégorie

Objectifs La prévalence accrue des pathologies auto-immunes thyroïdiennes chez les patients atteints de vitiligo a été largement rapportée. L'objectif de cette étude est de déterminer la prévalence des pathologies auto-immunes thyroïdiennes chez les patients atteints de vitiligo non segmentaire (VNS) et d’évaluer la distribution et l’implication des gènes HLA classe II.
Méthodes Quatre vingt dix-sept patients atteints de VNS ont été étudiés pour les allèles HLA de classe II, les anticorps anti-thyroïde peroxydase, les anticorps anti-thyroglobuline et la TSH.
Résultats 20 patients (20,6 %) présentaient une thyroïdite auto-immune (TAI).  Nous avons observé, chez les patients atteints conjointement de VNS et de TAI, une augmentation significative de la fréquence de HLA- DQB1*05 (OR = 5.03, p = 0.006, pc = 0.036)par rapport aux patients sans TAI.
Conclusion Notre étude montre clairement pour la première fois que HLA DQ modifie le risque de thyroïdite auto-immune chez les patients atteints de VNS.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in