Filtrer par

Catégorie

L’étude des spécificités des DDS est essentielle pour définir des stratégies adaptées afin de sensibiliser et de fidéliser les  DDS et améliorer la sécurité des produits sanguins.
Une étudedescriptive transversale a été réalisée durant une période de trois mois (Janvier, Février, et Mars 2017)au niveau du Centre de Transfusion Sanguine du CHU d’Oran sur une population de 1004 DDS, âgés de 18 à 65 ans. Les DDS ont été interrogés selon un modèle de questionnaire rempli lors du don.
Plus de la moitié des DDS ont moins de 35 ans, le plus souvent de sexe masculin (5 hommes pour une femme), qui préfèrent le don de sang total au don par aphérèse. La majorité des DDS étaient de classe socioéconomique moyenne, et ayant une fonction libérale. Environs la moitié des DDS ont un niveau d’études supérieur ou secondaire. Les étudiants constituent une minorité. 2/3 des DDS étaient des donneurs de compensation, dont 45% étaient des nouveaux donneurs, et 50% des DDS bénévoles étaient irréguliers. Les principales motivations au don sont: le besoin au sang d’un proche (37%), la religion 30%, la solidarité (26%). A noter que 97% des DDS sont  motivés pour un don ultérieur. 47%  des DDS sont de groupe O, 34% : groupe A, 15% : groupe B, 4% groupe AB.
Cette étude a confirmé la faible prévalence (1%) des agents infectieux transmissibles par transfusion chez ces DDS. 0.01 % pour le VHB, 0.4 % pour le VHC et 0.3 % pour Treponema pallidum.
Il est donc  important d’inciter les DDS ciblés à devenir réguliers et contribuer au recrutement de nouveaux donneurs et leur fidélisation pour assurer une autosuffisance en sang de qualité.
Mots clés  Don de sang, DDS, VIH, VHB, VHC, Treponema pallidum

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in