Filtrer par

Catégorie

La conservation des globules rouges (GR) sous forme de concentrés (CGR) est crucial en transfusion. Ce stockage, jusqu’à 42 jours, s’accompagne d’altérations métaboliques, biochimiques et morphologiques des GR nommées lésions de stockage. Les modifications morphologiques, de déformabilité, l’exposition de la phosphatidylsérine (PS) à leur surface et la baisse d’ATP intracellulaire des GR seraient associées à leur clairance dans les heures suivant la transfusion. Toutefois, certaines lésions de stockage sont réversibles lorsque l’on rétablit le métabolisme du GR. Le traitement par une solution de jouvence avant transfusion permettrait de rétablir certaines propriétés du GR et donc potentiellement sa capacité de circuler après la transfusion.
Nous avons effectué une analyse multiparamétrique de la lésion de stockage sur 6 CGR conservés en SAGM et évalué l’effet d’une solution de jouvence à J42 de stockage. La jouvence augmente le niveau d’ATP intracellulaire, confirmant l’effet métabolique de ce procédé. La mesure de la surface projetée des GR par cytométrie d’images montre que la jouvence abroge la transformation des GR en sphérocytes due au stockage et rétablit en partie leur morphologie, effet confirmé par microscopie interférentielle de phase. L’effet de restauration sur la morphologie des GR est associé à une baisse de l’exposition de la PS, mais ne corrige pas la perte de déformabilité des GR due au stockage. Certaines lésions de stockage sont donc corrigées par un procédé de restauration métabolique mais l’impact de ces effets - positifs à l’échelle cellulaire - doit être analysé par des études de rendement et d’efficacité transfusionnels.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in