Filtrer par

Catégorie

Contexte La réanimation précoce et agressive avec du plasma, des globules rouges et plaquettes est indiquée dans les protocoles de transfusion massive (PTM) en cas de traumatisme.  Le plasma frais congelé pourrait être décongelé et stocké à 1-6°C pour permettre une disponibilité rapide dans les PTM. L’atténuation des pathogènes permettrait alors de réduire le risque infectieux lié aux PTM.
Objectif et Méthode  Cette étude a pour but de mesurer les concentrations protéiques et la capacité à générer la thrombine dans les PFC-IA traités par amotosalen /UVA comparés à des PFC contrôles non traités (PFC-C), congelés 8 ou 24 heures après collecte, stockés ~ 3 à 12 mois, décongelés et maintenus à 1-6 ° C pendant 5 jours.
Résultats Les PFC-IA décongelés (n=24) présentaient jusqu’à J5 des taux en Facteurs I, II, V, VIII, IX, X, VWF:RCo, ATIII, protéine C et S comparables aux PFC-C. La capacité à générer la thrombine était maintenue à J5 (voir Tableau 1) pour les PFC-IA. La plupart des Facteurs à J5, étaient à >90% des taux mesurés J0, sauf les Facteurs V, VIII et protéine S. Toutes les unités contenaient > 0,4 â'â'UI/mL de protéine S et d’alpha-2 antiplasmine à J5. D’après les marqueurs globaux (complexes TAT, temps de céphaline, pic de génération de thrombine), la coagulation ne semblait pas être plus activée dans les PFC-IA que dans les PFC-C.  .
Conclusion Le PFC-IA décongelé démontre une activité procoagulante et antithrombotique comparable au plasma non traité décongelé après 5 jours de stockage à 1-6oC. Ce plasma liquide (non approuvé) représenterait une alternative intéressante pour les PTM tout en améliorant la sécurité par rapport aux agents pathogènes transmissibles par le sang.
 

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in