Filtrer par

Catégorie

INTRODUCTION : La mortalité dans les Troubles Bipolaires (TB) est fortement liée au taux important de suicides. Le sommeil et les rythmes circadiens sont des biomarqueurs associés aux TB lors des épisodes thymiques aigus et des phases de rémission, et des liens ont été retrouvés dans la vulnérabilité aux tentatives de suicide (TS). L’hypothèse de cette étude est qu’il existe des anomalies « traits » spécifiques de ces biomarqueurs dans la vulnérabilité aux TS chez les patients souffrant de TB.
METHODE : L’objectif est de caractériser de façon subjective par auto-questionnaires, et objective par actigraphie, des biomarqueurs « traits » des rythmes circadiens et du sommeil de patients souffrant de TB en rémission et ayant un antécédent de TS. Les auto-questionnaires des rythmes circadiens et du sommeil étaient remplis lors de la pose de l’actigraphe et après l’enregistrement actigraphique de 21 jours. La démarche exploratoire de cette étude cas-témoins s’est déroulée en 3 étapes : 1) recherche de cofacteurs socio-démographiques, 2) comparaison des 3 groupes pour les variables d’intérêt des rythmes circadiens et du sommeil et 3) régression logistique conditionnelle binaire pas à pas descendante, dans le but d’évaluer les variables retenues qui prédisaient le mieux l’appartenance au groupe avec antécédent de TS.
RESULTATS : Au total, 236 participants ont été recrutés et composaient 3 groupes dont 57 patients avec TB et antécédent de TS (TS), 90 patients avec TB et sans antécédent de TS (NonTS), et 89 sujets contrôles sains (CS). L’étape 1 a permis un ajustement sur l’âge, le sexe et la MADRS pour les groupes TS vs CS et NonTS vs CS, et sur le sexe et la MADRS pour les groupes TS vs NonTS. L’étape 2 montre que les patients TS comparés aux NonTS ont un profil plus matinal (CSM :β=0,048, p=0,043). L’étape 3 a permis d’identifier dans le groupe TS un marqueur de phase d’activité plus précoce (M10 onset : OR=0,79 [0,65-0,95],p=0,013), ce qui signifie qu’ils commencent leur activité plus tôt le matin.
CONCLUSION :Les patients avec TB et antécédent de TS ont un début d’activité diurne plus précoce et davantage d’insomnie. Par ailleurs, le sexe féminin et le caractère plus vigoureux des rythmes circadiens sont de probables facteurs de risque associés aux TS dans les TB, qui devront être confirmés dans des études futures prospectives.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in