Filtrer par

Catégorie

Introduction

L'objectif principal de cette étude est de valider la pertinence de 4 critères de cotation de protocoles de 6 planches du TAT, passés par 34 auteurs de violences sexuelles pédophiles. Ces critères sont définis selon les termes « très archaïque », « archaïque », « élaboré » et « très élaboré ». Secondairement, elle vise à estimer le degré de concordance inter-cotateurs afin de définir l'influence de la relation thérapeute-patient sur la cotation.

 

Méthode

Les protocoles de réponse à 6 planches du TAT, obtenus auprès d'une population de 34 patients, sont d'abord évalués par un cotateur avant d'être réévalués par 3 autres re-cotateurs indépendants. Le test d'indépendance du Chi² est utilisé afin de mettre en évidence d'éventuelles différences, que ce soit entre les cotateurs initiaux ou bien entre le groupe des cotateurs initiaux vs. le groupe des re-cotateurs. L'accord inter-cotateurs, planche par planche, est étudié à l'aide du coefficient de concordance de Kendall.

 

Résultats

88,23% des cotations se situent dans les catégories d'élaboration médianes « archaïque » et « élaboré » - avec une prédominance nette (50%) de la catégorie « élaboré », cette configuration se retrouvant après re-cotation par les 3 re-cotateurs indépendants. De plus, aucune différence significative de cotation n'est mise en évidence, que ce soit dans l'analyse inter-cotateurs ou entre le groupe des cotateurs initiaux et le groupe des re-cotateurs.

 

Conclusion

Ces résultats mettent en évidence la nécessité de réinterroger la pertinence de cette quantification d'un test projectif, en raison précisément de ce que la prédominance des catégories « archaïque » et « élaboré » suggère la nécessité d'un cinquième critère intermédiaire. De plus, nous pouvons conclure à la non-influence de la relation thérapeute-patient sur la cotation des protocoles en raison de l'identité des cotations.

Selon que la notion de projection soit perçue, soit comme un phénomène défensif pathologique, soit comme l'expression de la qualité d'une maturation psycho-affective, la cotation des planches du TAT interroge sa définition en ce sens qu'elle pose les questions de l'attitude inconsciente du cotateur envers le sujet pédophile et de la signification clinique sous-tendant les critères de classification choisis.

La prédominance inattendue du critère « élaboré » sur le critère « archaïque » peut s'entendre comme relevant de la difficulté du cotateur à définir les mécanismes défensifs, soit en tant que symptômes pathologiques, soit au contraire en tant que garants de vitalité et de réactivité psychique. Ce même constat invite à s'interroger dès lors aussi sur les mécanismes de transfert et de contre-transfert impliqués dans les processus d'interprétation et de cotation du TAT. Enfin, il invite à examiner de plus près les contenus sémantiques et symptomatiques de tels protocoles afin d'en mieux préciser la portée face aux risques d'une réduction de sens dans une seule approche quantitative.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in