Filtrer par

Catégorie

Introduction : L’évitement émotionnel est un processus cible, proposé par des psychothérapies modernes. L’exposition émotionnelle est souvent difficile à mettre en place lors de la présence d’un évitement cognitif et comportemental majeur. L’éducation sur des processus émotionnels est nécessaire mais souvent insuffisante lors du suivi individuel.
Méthode : Une psychothérapie en groupe de dix séances composée de deux modules : exposition intéroceptive (quatre séances) et identification émotionnelle (six séances) a été proposée aux patients présentant des troubles anxieux et dépressifs. L’étude longitudinale cherche à vérifier si le travail sur l’exposition et l’identification émotionnelle influence la diminution de niveau d’anxiété et de dépression. Un groupe de 6 participants à été évalué à trois temps : T0 avant le début du groupe, T1 post module 1 et T2 post groupe. Les évaluations d’anxiété HAMA, de dépression MADRS, d’évitement cognitif QEC, d’impulsivité UPPS, des méta-cognitions MCQ-30 et de régulation émotionnelle REQ-21 ont été proposées.
Résultats : Des différences significatives ont été observées entre les scores avant et après l’intervention (test de Friedman). Le taux d’anxiété HAMA (p=0,006) et de dépression MADRS (p=0,047) ont diminués. Les participants au groupe utilisent moins souvent la substitution de pensées QEC (p=0,009) et l’urgence dans leurs réactions UPPS (p=0,03). De plus, leur dysfonctionnement externe REQ.21 diminue (p=0.03).
Discussion : Face à l’évitement émotionnel, le travail sur l’identification émotionnelle nécessite une exposition intéroceptive préalable. C’est une première étape de travail qui comporte la sensibilisation à la présence des sensations corporelles émotionnelles. Le travail en groupe facilite l’exposition à l’émotion et son identification, des échanges entre les patients participent à la décentration induisant une baisse d’intensité émotionnelle. La respiration en pleine conscience et l’entrainement attentionnel aident la focalisation sur le moment présent.
Conclusion : Le travail sur l’exposition intéroceptive facilite l’exposition et l'identification émotionnelle tout en participant à la désactivation du réseau associatif émotionnel.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in