Filtrer par

Catégorie

Introduction:
La relation entre troubles psychiatriques et troubles addictifs essentiellement ceux liés aux substances psychoactives, se caractérise par une importante comorbidité. Si les deux entités sont considérées comme indépendante ou sont le produit d'une vulnérabilité iatrogène on utilisera alors le terme de " double diagnostic", si au contraire  la comorbidité des deux troubles fait apparaitre de nombreux processus synergique avec modification des symptômes, diminution de l'efficacité des traitements, aggravation et chronicisation de leurs évolution, on parlera plus aisément du concept de "pathologie duelle"; et  l'approche diagnostique et thérapeutique devra alors être plus globale .
 
Nous présenterons à travers notre étude la prévalence de l'abus et de la dépendance aux substances psycho actives (alcool cannabis tabac) chez 30 patients présentant un trouble bipolaire type I; puis dans un second temps nous évaluerons les facteurs sociodémographiques chez les patients qui présentent une cooccurrence troubles bipolaires type I troubles addictifs.
 
Méthode:
Nous avons effectuer une étude de type descriptive transversal, sur une période de trois mois allant du 01 février au 30 avril 2016.
L'étude c'est portée sur une seule population, faite de 30 patients hospitaliser en service de psychiatrie du centre hospitalo- universitaire de Tlemcen, et chez qui le diagnostic de trouble bipolaire de type I était préalablement établie (critères diagnostic DSM IV TR).
 
Résultats:
Dans notre série qui comporte 30 patients; la quasi totalité des cas présentent un trouble addictif co-occurent.
Nos patients consomment tous du tabac et sont pour la grande majorité dépendant (60%) et abuseur (30%) à l'alcool, on retrouve une consommation cannabinique importante avec 33% d'abuseur et 40% qui en sont dépendant, 53% de nos patient on déjà consommer de l'ecstasy de façon occasionnelle.
Notre étude a mis en évidence une prédominance du sexe masculin, seulement 3 femmes sont répertoriées.
La moyenne d'âge de nos patients était de 37,2 ans avec des extrêmes allant de 17 à 60 ans.
2/3 de nos patients sont célibataire ( 60%),  la majorité d'entre eux  sont sans emplois représentant 80% des cas et n'ayant pas de revenue fixe.
 
Conclusion:
En comparaison avec des études anglo-saxonnes et française similaire, nos données correspondent aux résultats retrouver qui suggèrent que le trouble bipolaire type I co-occurre de façon importante avec les troubles addictifs,  en effet 73% de nos patients sont dépendant ou abuseur du cannabis, et 60% d'entres eux sont dépendant à l'alcool.
 
Mots clés: Trouble bipolaire, trouble addictif, co-occurence, pathologie duelle.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in