Filtrer par

Catégorie

Introduction :
 Le cancer constitue un problème de santé publique de par sa fréquence, sa gravité et son retentissement physique et psychologique non seulement pour la personne malade mais aussi pour son entourage. En effet, tout au long de l'évolution de la maladie, les proches engagés dans l'accompagnement vivent de nombreux changements et sont ainsi susceptibles de ressentir un certain désarroi.
Les objectifs de cette étude étaient de déterminer le niveau du fardeau des aidants naturels des patients atteints de cancer et d’identifier les facteurs associés à un niveau élevé de fardeau.
 
Matériels et méthodes :
 Nous avons réalisé une étude descriptive transversale durant trois mois : de Mai à Juillet 2016. Nous avons recruté cent trente huit aidants de patients atteints de néoplasie et suivis à la consultation externe du service de médecine carcinologique du CHU Fattouma Bourguiba de Monastir.
Les échelles que nous avons utilisées sont :
  ·  Une fiche préétablie pour recueillir les caractéristiques socio-démographiques, les données médicales des patients et de leurs aidants.
  ·  L’échelle de ZARIT pour la mesure du fardeau des aidants.
  ·  L’échelle de KATZ pour la mesure du degré d’autonomie des patients.
  ·  L’échelle HADS pour mesurer le niveau de dépression des patients et des aidants.
 
Résultats :
 Notre population était composée de 138 aidants ayant un âge moyen de 43 ans, 50% des aidants étaient des femmes.
Le score moyen du fardeau à l’inventaire de ZARIT chez les aidants était égal à 48,75 ±18,2 avec des extrêmes allant de 15 à 70.  
14,5% des aidants avaient une charge faible ou nulle (score <20), 16,7 % avaient une charge légère (score entre 21 et 40), 39,1 % avaient une charge modérée (score entre 41-60)  et 29.7% des aidants avaient une charge sévère (score >60). 
Nous avons identifié divers facteurs indépendamment associés à un niveau de fardeau élevé :
  ·  Caractéristiques liées au patient : sexe féminin, score de dépression ≥11, score d’anxiété ≥11, agressivité, diagnostic >1an, nombre de comorbidités >2, stade de cancer avancé, ADL<3.
  ·  Caractéristiques liées à l’aidant : sexe masculin, âge >40ans, cohabitation aidant/patient, avoir une autre personne.
  ·  L’absence de recours aux services médicaux.

Conclusion :
La souffrance des aidants naturels des patients atteints de néoplasie est importante. Une évaluation psychologique et une prise en charge adéquate devraient faire partie intégrante des soins en médecine carcinologique.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in