Filtrer par

Catégorie

Introduction : Le manque d’outils validés pour l’évaluation de la douleur chez les personnes dyscommunicantes avec troubles du spectre de l’autisme freine leur prise en charge. Afin d’aider au dépistage précoce de la douleur dans cette population, il a été envisagé de créer un nouvel outil à destination des non-professionnels de santé: l’ESDDA - Echelle Simplifiée d’hétéro-évaluation de la Douleur chez les personnes « dyscommunicantes » avec troubles du spectre autistique (TSA)- Annexe 1.
 
Matériel et Méthode : Cette échelle a été pensée à partir de l’EDAAP (échelle d’Evaluation de l’expression de la Douleur chez l’Adolescent ou l’Adulte Polyhandicapé)  et de l’ALGOLPLUS (échelle comportementale de la douleur aigüe chez la personne âgée souffrant de troubles de la communication verbale). La grille comprend 6 items, chaque réponse positive valant 1 point : 4 items concernent les modifications du comportement, de l'expression faciale, vocale et du sommeil et 2 items concernent des situations de soins ou d’examen.La saisie des données et les analyses ont été réalisées avec le logiciel EXCEL, Microsoft Windows et le logiciel de statistiques GraphPad Prism.
           
Résultats: Une double cotation a été effectuée pour 54 patients. Le calcul des coefficients Kappa et Kappa pondéré a permis de définir une concordance élevée et donc une bonne reproductibilité inter-évaluateurs (Figure 1). L’analyse de 148 évaluations a permis de valider le seuil de 2/6 pour le dépistage des douleurs aigües et de constater que les principales atteintes sont digestives et ORL.        
 
Conclusion : L’ESDDA semble donc être un outil pertinent pour la détection d’une douleur aigüe liée à l’existence d’une pathologie organique aigüe.Une nouvelle analyse statistique avec pondération de certains items est en cours afin d’obtenir une meilleure adéquation. Un retour des non professionnels de santé est également attendu. Cette échelle devrait toutefois pouvoir trouver sa place au sein des familles ou institutions médico-sociales et permettre un dépistage plus précoce des douleurs aigües en vue d’améliorer les prises en charges et de limiter leur chronicisation.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in