Filtrer par

Catégorie

Alors que les études internationales mettent en évidence depuis plus de vingt ans la vulnérabilité somatique des personnes souffrant de troubles psychiques sévères et chroniques, en France, l’organisation des soins et les pratiques professionnelles, fortement marquées par un clivage historique entre psyché et soma, peinent à intégrer cette problématique. Sous l’impulsion des différentes lois de santé publique et plans de santé mentale ainsi que des requêtes des usagers en santé mentale, les pratiques, notamment à l’hôpital psychiatrique ou général, commencent à évoluer et à intégrer le risque somatique dans un exercice professionnel quotidien. Qu’en est-il de l’ambulatoire et plus particulièrement de la place et du rôle du CMP, entité pivot de la prise en charge de secteur ?

Par l’analyse conjointe des pratiques professionnelles de l’équipe pluridisciplinaire et des besoins des usagers du CMP du secteur 75G14 au moyen de deux enquêtes quantitatives, cette étude met en évidence certains freins et leviers à la prise en charge des soins somatiques en ambulatoire. Ainsi, si comme le préconise l’OMS depuis 1978, le recours aux soins primaires en première ligne est le garant d’une prise en charge globale intégrée et décloisonnée au cœur de la cité, la pratique montre que le travail partenarial entre soins primaires et soins spécialisés ne va pas de soi.

Tandis que les usagers entretiennent un lien évident avec les équipes de secteur et identifient les soins primaires comme ressource pour leur santé physique, les professionnels, eux, peinent à s’inscrire dans un travail, organisé et coordonné, au sein du territoire du 15ème arrondissement. Consolider le travail en partenariat, avec toute la coordination et la formalisation qu’il nécessite, permettrait ainsi aux professionnels, individuellement et à l’échelle de l’institution, de repenser les pratiques en vue d’optimiser l’accompagnement des usagers dans leurs parcours de vie. Que ce soit dans un rôle de proximité (patients, partenaires) ou de coordination (institutions, communauté), l’infirmier dispose des compétences pour investir ces missions.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in