Filtrer par

Catégorie

Introduction :  
L’uxoricide se réfère au meurtre de la femme par son mari. Le deuil est complexifié en raison du caractère intrafamilial du drame. La famille est à la fois celle de la victime et celle de l’auteur du crime avec des conséquences dramatiques sur les enfants : décrochage scolaire, conduites transgressives, conflits de loyauté.
Objectif et Méthode : Le but de cette présentation est de donner, à travers le cas de la famille H, un aperçu des processus évolutifs que traverse une famille après un homicide intrafamilial.
Le contexte de notre intervention systémique fut la rupture de lien entre les différents membres de cette famille et l’apparition de troubles du comportement chez le fils cadet de l’auteur du crime qui est monsieur AH. Ce dernier est hospitalisé en placement judiciaire suite à un non-lieu judiciaire prononcé pour le chef d’inculpation d’uxoricide. Le diagnostic posé est celui d’un trouble délirant de jalousie.
Résultats :
Difficulté de ramener la famille H : Intervenants sociaux et réseau de soutien déficient.
Installation d’une omerta autour de la nature du décès de la mère. L’événement traumatique s'est transformé en secret qu’on ne doit pas divulguer.
Feedbacks négatifs de la part de la famille à la moindre tentative d’approcher l’enfant désigné.
Le symptôme de l’enfant désigné a mobilisé la famille H autour de ce dernier ce qui a permis de mettre en lien le patient avec le reste de la famille. 
L’enfant symptôme n’est pas autorisé à voir sa famille maternelle. Il exprime à travers ses troubles, sa loyauté  envers ses origines maternelles en ayant recours à des voies moins visibles.
Après trois séances : une dynamique de dialogue avec les frères du patient a été amorcée. Le patient a pu bénéficier de sortie d’essai. Amendement des troubles chez l’enfant symptôme.
Les sœurs du patient commencent depuis peu à rendre visite à leur frère.
Conclusion
Notre travail a permis de débloquer une situation de rejet familial en adoptant une perspective systémique impliquant un travail sur les questions de loyautés, de deuil et d’exonération.
Dans ce contexte judiciarisé et complexe, le travail familial est crucial. Il est parfois même indispensable pour que le processus de soin en psychiatrie médico-légale soit entrepris.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in