Filtrer par

Catégorie

Introduction Depuis 5 ans le centre expert schizophrénie (CES) de Clermont Ferrand a accueilli plus de 120 nouveaux patients. Le rétablissement et la réhabilitation sont au centre des propositions formulées dans les bilans et la question du travail est abordée par 70% des personnes évaluées, désireuses d’être reconnues et valorisées pour leurs compétences. Alors que la littérature internationale rapporte l’efficacité des programmes de soutien en emploi type IPS (Individual Placement and Support) comparativement aux autres méthodes (RR=2.4) dans plusieurs pays aux systèmes de soins et aux taux de chômage différents, ce type de programme est très peu développé en France.
Méthode  Le centre expert schizophrénie de Clermont Ferrand vient de mettre en place un programme de soutien à l’emploi IPS grâce au recrutement d’une job coach sur trois ans. Les patients bénéficiant du bilan et du suivi annuel CE (variables clinique : PANSS, Calgary, CDSS, YMRS, CGI, BARS, MARS, BARS ; cognitives : efficience intellectuelle, attention concentration, mémoires, fonctions exécutives ; social, fonctionnel : PSP, ELADB), et désirant accéder à l’emploi en milieu ordinaire peuvent intégrer le dispositif. Dans le cadre du programme IPS, ils bénéficient aussi d’un accompagnement personnalisé avec le job coach, sans limite de temps repérant leurs atouts et leurs difficultés (SquoL, Karasek, OITES). L’objectif est d’inclure dans ce dispositif, 10 à 15 personnes souffrant de schizophrénie par an. A tout moment du parcours, en fonction des besoins individuels, des outils de réhabilitation peuvent être proposés : remédiation cognitive (CRT, RECOS), entrainement aux habiletés sociales, groupe d’affirmation de soi.
Résultats : A ce jour 2 patients ont intégré le programme IPS : un homme (36 ans), une femme (20 ans), 2 sont en cours de bilan centre expert dans cet objectif. La mise en place de ce dispositif a soulevé de nombreuses interrogations concernant : les causes du retard français dans le soutien à l’emploi (politique d’emploi, représentation du handicap psychique), la place du sanitaire dans ce champ, les articulations possibles avec les autres partenaires du médico-sociale, du social et de l’entreprisepermettant de promouvoir une cohérence indispensable entre les différents intervenants.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in