Filtrer par

Catégorie

Introduction
Les troubles fonctionnels sont définis par des symptômes cliniques sans origine lésionnelle. Ils sont actuellement soit décrits par spécialité médicale, soit psychiatrisés. Il n’existe pas à ce jour d’autres modèles de compréhension. La littérature retrouve pourtant d’importants recouvrements entre les différentes dénominations des troubles du registre fonctionnel, qui partagent des caractéristiques cliniques, des facteurs de risque, une physiopathologie et des traitements communs.
 
Méthodes
Nous avons réalisé l’évaluation d’une population de 15 patients hospitalisés ou vus en consultation dans le service de psychiatrie de l’hôpital Henri Mondor et présentant des symptômes fonctionnels. Nous avons recherché les diagnostics catégoriels vie entière de syndromes somatiques fonctionnels (fibromyalgie, syndrome de l’intestin irritable, syndrome de fatigue chronique, trouble neurologique fonctionnel) et les diagnostics catégoriels psychiatriques de la famille des troubles somatoformes du DSM-IV et des troubles à symptomatologie somatique du DSM-5. Nous avons également évalué les facteurs de risque, les facteurs précipitants et les comorbidités psychiatriques et somatiques présentés par ces patients.
 
Résultats
Nos résultats montrent une comorbidité importante entre les différents syndromes fonctionnels : tous les patients présentent un diagnostic de syndrome somatique fonctionnel et un diagnostic psychiatrique, 73% des patients présentent deux diagnostics de syndrome somatique fonctionnel et un diagnostic psychiatrique. Ils présentent également des facteurs de risque communs : 67% ont des antécédents traumatiques dans l’enfance, 60% présentent une alexithymie, 60% ont un trouble de la personnalité de type obsessionnelle. Les facteurs précipitants retrouvés sont d’origine physique dans 53% des cas.
Nous discutons un modèle dimensionnel vie entière qui permettrait de mieux décrire ces troubles, dans une volonté de dépasser la dualité physique/psychique. Cette approche permettrait également de personnaliser la prise en charge, alliant médecins généralistes, psychiatres et médecins spécialistes.
 
Conclusion
L’uniformisation et la coordination de la prise en charge des troubles fonctionnels nécessitent une terminologie commune à tous les médecins, qui pourrait être le modèle dimensionnel présenté. Elle doit se fonder sur une approche globale et personnalisée incluant de la psychoéducation, des thérapies cognitivo-comportementales et des traitements médicamenteux adaptés.

Commentaires de la présentation

Soyez le premier à commenter cette présentation

Back to main page in